Choisir sa table de sciage

Outil central dans la quasi-totalité des ateliers d’ébénisterie, la table de sciage est l’équipement très utile pour les artisans du bois. Utilisé principalement pour le dimensionnement du bois, la table de sciage peut également servir dans la découpe des feuilles de contreplaqué, pour la réalisation des coupes transversales, en mitre ou en biseau. Equipée des bons gabarits, la table de sciage peut faire des coupes répétitives et servir à tronçonner de très longs morceaux de bois. Choisir la bonne table de sciage requiert cependant qu’on connaisse toutes les caractéristiques de cet outil.

Configuration d’une table de sciage

La lame d’une table de sciage est fixe ; l’opérateur pousse la pièce à découper vers elle. Cette pièce  est très souvent maintenue sur la table par des poinçons adhérant à la table. Afin de garantir une coupe franche, les tables de sciages disposent de guides parallèles réglables, très utiles pour faire des coupes identiques. Un système de fixation permet de régler la hauteur de lame en fonction de l’épaisseur du matériau à couper.

Différents types de table de sciage

On distingue en fonction de leur gabarit 3 types de tables de sciage : les tables de sciage portatives, les tables de sciage de chantier et les tables de sciage stationnaires.

La première catégorie est constituée de tables de sciage de faible poids, qui peuvent être déplacées par une unique personne. Ces tables qui pèsent moins de 30 kg, sont pourvues d’un moteur à balai directement relié à la scie. Ces outils très bruyants sont le plus souvent construits en aluminium ou en matériaux composites.

Les tables de sciage de chantier s’avèrent plus lourdes que les précédentes et disposent d’un plan de travail plus large. Ces outils sont généralement mus par un moteur à induction moins bruyant que celui des tables de sciage portatives. Les tables de sciage de chantier pèsent en moyenne entre 100 et 120 kg et disposent d’une puissance comprise entre 0,5 et 2 chevaux.

Exemple de table de sciage

Les tables de sciage stationnaires sont également appelées tables de sciage d’atelier. Leur encombrement est généralement équivalent à celui des tables de sciage de chantier, mais elles pèsent plus lourd que celles-ci. Ces tables de sciage, avec des moteurs internes, sont conçues pour durer. Il n’est pas rare de voir des tables d’une soixantaine d’années encore en fonction.

Critères de choix

Certaines tables sont équipées de supports qui permettent d’étendre la surface de travail. Ce critère est important pour les tâches pour lesquelles la surface de travail constitue un point critique. Il faut également veiller à choisir une table pourvue d’un système de mobilité tel que des roues. La puissance du moteur est aussi à prendre en considération. Plus celui-ci est puissant et plus la scie peut couper des matériaux durs. Il est essentiel d’opter pour une table de sciage qui est équipé d’un système d’aspiration de poussière et de copeaux. Les systèmes de sécurité sont aussi importants. Opter pour une table disposant d’un système de protection contre les copeaux est important pour la santé de l’opérateur. Une table de sciage équipée d’un système d’arrêt automatique est un bon investissement, car elle réduit considérablement les risques d’accidents graves comme l’amputation.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments