Sur quels critères choisir sa scie à métaux ?

La scie à métaux, comme son appellation l’indique, s’utilise pour la découpe de matières métalliques. Du fait de ses spécificités, elle convient toutefois pour traiter d’autres matériaux durs comme le PVC, le bois, le carrelage ou encore le béton. Pour une découpe efficace, différents critères doivent être pris en compte, notamment la dureté de la matière à traiter, la nature du travail envisagé sans oublier la fréquence d’utilisation.

La scie à métaux, présentation

La scie à métaux est un outil qui s’utilise pour la découpe de matériaux métalliques, mais aussi pour travailler d’autres matériaux durs (PVC, bois, carrelage, béton). Grâce à ses spécificités, c’est un outil qui est très utilisé au sein d’ateliers impliquant le travail de matériaux métalliques comme les ateliers de plomberie ou encore mécaniques.

Choisir le bon matériel en fonction de l’usage prévu

Pour être certain de choisir le bon modèle de scie à métaux, il est nécessaire de tenir compte de l’usage qui est réservé à cet outil. En plus de garantir une efficacité de vos travaux, il s’agit également d’un gage de sécurité. Vous devez alors tenir compte du type de matériau que vous allez sectionner et de la fréquence à laquelle vous allez réaliser tel ou tel type de travail en faisant appel à votre scie à métaux. Vous pourrez notamment arrêter votre choix entre le modèle manuel et le modèle mécanique.

Chaine en métal à scier

La version manuelle de la scie à métaux pour un usage périodique et pour les menus travaux

Si vous envisagez un usage périodique de votre scie à métaux, mais également si vous comptez y faire appel pour réaliser de menus travaux à votre domicile, la version manuelle fait amplement l’affaire. Il en existe différents modèles :

  • Le porte-lame est le modèle le plus basique qui se présente sous la forme d’une lame doté d’une poignée à laquelle elle est liée via un unique point. C’est un outil qui se révèle des plus pratiques pour découper des tuyaux superposés. Les découpes sont particulièrement précises, mais il faut beaucoup de temps pour obtenir les résultats voulus.
  • La scie à métaux : il s’agit d’une scie à cadre dont la forme s’apparente à celle d’un archet et agrémenté de vis connectées au tendeur, ce dernier servant de support à la lame. Il est nécessaire que cette dernière soit assez tendue pour éviter toute déformation et brisure. Par ailleurs, on peut trouver des modèles à lame orientable permettant de réaliser des coupes en biseaux. Si ce modèle plaît par sa simplicité d’utilisation, on déplore le fait qu’il ne peut pas accéder dans les endroits difficiles à atteindre.
  • La scie à métaux junior s’avère efficace pour accéder à des endroits difficiles à atteindre. La découpe est minutieuse grâce à la grande finesse de la lame. Cependant, le travail est assez long pour obtenir un résultat satisfaisant.

La version mécanique pour des coupes régulières

Si vous envisagez de réaliser régulièrement des découpes à la scie à métaux, il est préférable d’investir dans une version mécanique. Avec cet appareil, vous pourrez être plus efficace et économiser à la fois du temps et de l’énergie dans l’exécution de vos travaux. Une fois encore plusieurs modèles sont disponibles sur le marché :

  • La scie sabre est un équipement robuste qui permet de travailler les endroits les plus difficiles à atteindre. Le bémol se situe au niveau de ses vibrations lorsqu’il est en marche.
  • La scie à ruban est une véritable machine-outil qui se destine à un usage soutenu. Il conviendra à ceux qui travaillent le bois de manière régulière et intense.
  • La scie à chantourner permet de réaliser des détails très précis, mais il faut mettre le prix pour profiter de ses avantages.
  • En ce qui concerne la scie sauteuse, cet outil est facile à manipuler et les coupes sont précises. A noter que les lames sont plutôt onéreuses et on ne peut l’utiliser que pour des petits travaux.

Quel prix pour une scie à métaux ?

Le prix de la scie à métaux peut varier grandement en fonction du modèle choisi. Entre les modèles de base qui offrent des fonctionnalités minimales et les versions les plus sophistiquées, le tarif peut grimper en flèche. Celui-ci oscille ainsi entre une dizaine d’euros et un millier d’euros. Les moins chers correspondent aux scies manuelles. Pour les scies mécaniques, il faut compte au moins 150 euros. Le choix dépend ensuite des besoins et des possibilités de chacun.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments