Bien choisir son modèle de scie

En atelier ou chez soi, on a recours à une scie pour effectuer diverses sortes de découpes de matériaux. Grâce à l’essor technologique, cette tâche, jadis laborieuse avec la scie utilisant la force humaine, est désormais simplifiée et de plus en plus rapide avec l’usage d’appareils très performants comme la scie électrique. Cette dernière permet de réaliser, avec aisance et précision, moult travaux dans un laps de temps court. Il en existe plusieurs sortes pour des usages variés de sorte qu’il importe de bien la choisir afin d’en profiter pleinement.

Présentation de la scie électrique

La scie électrique est un outil mécanique à lame dentée ou sans denture de forme verticale, horizontale ou circulaire, fonctionnant au moyen de l’électricité pour découper rapidement et efficacement des matériaux durs ou tendres comme les pierres, les bois, les métaux, les céramiques, le verre et les matières plastiques. Sa conception diffère suivant l’usage escompté.

Selon la nature du matériau, l’épaisseur de la pièce à découper, la finesse de coupe voulue et l’emmanchement, l’utilisateur choisira une lame de scie plutôt qu’une autre. Le bois dur ou tendre ainsi que l’aluminium peuvent aisément être découpés au moyen de scies ordinaires alors que le carrelage, la céramique, les autres métaux, les contreplaqués, les lattés et les panneaux de fibre exigent plutôt des lames spéciales.

Grâce à sa denture fine et à sa faible épaisseur, la lame à chantourner (N°1) permet d’effectuer des découpes suivant des tracés de faible courbure. La lame à métaux (N°2) est indiquée pour le sciage de tôles et métaux d’épaisseurs inférieurs à 10 mm. Les découpes de précision et polyvalentes du bois nécessitent la lame à denture moyenne (N°3) alors que les découpes de particules mélaminés ou stratifiés exigent plutôt une lame à bois à denture inversée. Quant au bois massif, sa découpe se réalise avec les lames à dentures grossières N° 5 et N°6. Lorsque la scie électrique est puissante, il est possible de l’équiper d’une lame à denture grossière qui se montre efficace sur du bois massif de forte épaisseur.

Découper votre bois

Critères de choix

La première question à  se poser pour bien choisir sa scie électrique est : « à quel usage est-elle destinée ? ». La réponse à cette interrogation oriente vers un modèle précis ou une gamme donnée : scie électrique multi-usage, scie à bûche, scie sauteuse, scie à onglet, scie circulaire etc. On distingue également les scies électriques stationnaires et les modèles électroportatifs. Il importe aussi de se demander s’il est possible d’adapter plusieurs lames à sa scie électrique. On peut encore se poser moult questions pour bien choisir son outil de sciage électrique. Par exemple :

  • La vitesse de la scie est-elle réglable ou définie par avance ?
  • Quel est le niveau sonore ?
  • Peut-on réduire les vibrations à l’usage ?

Il va sans dire que les questions de commodité et de performance (niveau de puissance, vitesse, qualité de finition, …) relèvent largement de la manipulation et arrivent après les considérations fondamentales permettant de définir le type de scie électrique ainsi que ses consommables essentiels parmi lesquels figurent les lames.

Scie sauteuse

Simple d’usage, la scie électrique sauteuse permet la découpe de divers matériaux dont le contreplaqué, les planches de bois, la céramique, l’aluminium, le verre et le métal. Outre son moteur électrique (pour les modèles filaires) ou sa batterie rechargeable (pour les variantes sans fil), elle se compose :

  • d’un interrupteur à gâchette accessible à l’index de la main, pour une question de praticité ;
  • d’une semelle inclinable à 45° pour coupes d’arrondis ou en biais ;
  • et d’un variateur électronique destiné à stabiliser la vitesse de la machine de découpe.

La puissance est le premier critère de choix d’une scie sauteuse. Pour un usage intensif sur du bois ou  pour effectuer de la découpe de métaux épais, il vaut mieux choisir sa scie sauteuse à partir de 600 W. Par contre, une puissance de 400 W suffit largement pour une utilisation occasionnelle et sur du bois de faible épaisseur. Choisir une scie sauteuse avec l’option de mouvement pendulaire permet de réaliser des découpes plus précises, plus rapides et surtout de préserver les lames.

La poignée est un autre critère non négligeable. Plus confortable, la poignée dite « étrier » est le modèle ordinaire alors que la variante dite «champignon» qui autorise une découpe plus précise, s’avère domptable après plusieurs heures de pratique. Si les lames spéciales dépourvues de denture suffisent pour la découpe du carrelage et du verre, il faut plutôt des lames en acier HSS pour découper les métaux et des lames en acier ou carbone HCS pour le travail du bois. La scie sauteuse avec batterie peut coûter jusqu’à 200€ tandis que le prix des modèles ordinaires varie entre 50 et 100€.

Consultez ici notre guide complet sur les scies sauteuses.

Trouver la bonne scie électrique

Scie cloche

La scie électrique cloche dont les diamètres vont de 14 mm à 210 mm, s’emploie pour faire des découpes circulaires, généralement des trous, dans divers matériaux.  On utilise la scie cloche à lame :

  • HSS bimétale pour travailler l’acier inoxydable, la fonte et l’aluminium ;
  • diamantée pour découper du carrelage, de la brique, etc. ;
  • multi-construction pour le travail du bois ou du placo-plâtre.

Cette scie se fixe à une perceuse comme la scie à trépan. Pour maximiser la qualité de son sciage, il faut prévoir un lubrifiant et régler la vitesse de rotation en fonction du matériau à travailler. Le prix de cette scie oscillent entre 10 et 60€ pour les modèles à métaux mais les professionnels peuvent débourser jusqu’à 250€ pour s’offrir des coffrets-kits comprenant plusieurs scies cloches de diamètres variés.

Consultez ici notre guide complet sur les scies cloches.

Scie circulaire

Maniable, puissante et agressive, la scie circulaire est un outil mécanique à lame circulaire qui s’utilise pour effectuer des coupes rectilignes à bord biseauté ou droit. Le mouvement rotatif des lames des modèles les plus puissants est impulsé par des moteurs allant de 1200 à 2000 W, voire plus. Ce qui autorise des travaux réguliers ou d’envergure sur toutes sortes de bois durs et sur des pièces de charpente.

Pour des coupes plongeantes dans le métal, le bois ou le plastique, il faut choisir des scies doubles lames (diamètre 155 ou 115 mm) à rotations inversées. La grosse menuiserie et les travaux d’assemblages de charpentes nécessitent une scie « deux en un » qui, en plus de sa lame circulaire, est munie d’une courte chaïne de tronçonneuse. Elle autorise une hauteur de coupe de 200 mm. Par contre, pour un usage occasionnel sur du bois tendre (MDF, contreplaqué, aggloméré), une scie circulaire actionné par un moteur de moins e 1200 W suffit. Par ailleurs, on note que la finesse et la précision de coupe d’une lame de scie circulaire augmente avec le nombre de ses dents. La découpe de panneaux stratifiés ou mélaminés exige une lame de 48 dents tandis que les travaux ordinaires nécessite une lame de 12 à 24 dents. Pour les coupes à faible exigence de précision comme le tronçonnage et le dégrossissage, on peut se contenter de lames à 10 dents en acier trempé.

Consultez ici notre guide complet sur les scies circulaires.

Scie circulaire en action

Scie circulaire sur table

La scie électrique circulaire sur table est un outil mécanique de coupe stationnaire. Elle est généralement montée sur un support métallique en fonte d’acier ou en aluminium d’environ un mètre de hauteur et de faible encombrement  (de 80 x 70 cm à 60 x 30 cm). Acheter en option ou fabriquer une rallonge de table permet d’en accroître la surface utile. Outre la surface de travail, la hauteur de coupe est un critère de choix important.

Si la scie circulaire sur table est destinée à couper différents types de bois y compris des planches de fortes épaisseurs, il vaut mieux choisir un modèle autorisant une hauteur de coupe très élevée. La précision et le confort de coupe ainsi que la sécurité du manipulateur en dépendent ! La puissance du moteur oscillant entre 1000 et 3800 W et la lame dont les diamètres vont de 190 à 315 mm sont aussi des critères essentiels. Pour couper régulièrement du bois dur et de forte section, on choisit une scie de puissance élevée équipée d’une lame de grand diamètre. Le prix d’une scie circulaire sur table va de 80€ à 3500€, voire plus.

Consultez ici notre guide complet sur les scies circulaires sur table.

Scie à chantourner

La scie électrique à chantourner  est un outil mécanique de découpe curviligne ou droite dont le mouvement de va-et-vient vertical des lames est actionné par un moteur de faible puissance (de 70 à 200 W). Outre le prix qui oscille entre 100 et 1650€, la table, le presseur, le souffleur et le variateur de vitesse constituent les principaux critères de choix.

La table horizontale réalisée en fonte d’aluminium constitue le support incontournable pour poser la pièce à découper qui est ensuite plaquée par le presseur. A l’issue d’une avancée contrôlée par l’utilisateur, la pièce croise la scie en mouvement vertical qui procède à l’enlèvement de matière suivant les chants désirés. Le souffleur et la sortie d’aspiration évacue la poussière lors de la découpe. Le variateur de vitesse est utile pour contrôler l’avancement dans les zones délicates et les angles. Il est recommandé de choisir une scie munie d’un système rapide de démontage, munie d’un système rapide de tension de lame, qui supporte le montage de lames sans ergots qui, en plus d’être faciles et rapides à monter et à démonter, autorisent un travail sur des motifs très fins. De plus, elles ne sont pas chères : lot de 60 unités vendu 22€. Une bonne scie à chantourner électrique doit avoir une pédale marche/arrêt.

Consultez ici notre guide complet sur les scies à chantourner.

Scie sabre

Comme la scie égoïne électrique avec laquelle elle est souvent confondue, la scie sabre permet de découper une matière même quand l’une de ses surfaces n’est pas accessible. Elle autorise des travaux de découpe même dans des zones exigües. En utilisant la lame adaptée, on l’emploie aussi pour scier du bois massif de forte épaisseur.

Trois critères de choix permettent de bien choisir sa scie sabre : il s’agit de la puissance, de la lame et de la vitesse de rotation. Il est recommandé de choisir une scie sabre dont la puissance est supérieure à 500 W pour ne pas perdre énormément de temps quand il s’agira de découper du bois dur ou du métal. Par ailleurs, il vaut mieux choisir un modèle qui supporte plusieurs types de lames afin de l’employer pour scier divers matériaux. Une scie sabre à vitesse de rotation réglable offre un résultat satisfaisant quel que soit le matériau travaillé.

Consultez ici notre guide complet sur les scies sabres.Scie sabre électrique

Scie à onglet

La scie électrique à onglet est un outil mécanique qui permet, entre autres, d’effectuer des coupes transversales sur des pièces peu larges de bois (chevrons, plinthes, tasseaux, baguettes, …), de pvc ou de métaux non ferreux afin de former, avec d’autres pièces, des angles définis par avance (entre 0 et 90°).

La vitesse de rotation, comprise entre 3000 et 5000 tours par minute, et la puissance de son moteur qui va de 1400 à 2000W, constituent des critères de choix importants. Plus elles sont élevées, mieux la scie peut couper de la matière dure. La table en fonte d’acier ou d’aluminium doit être solide et comporter des butées réglables pour un positionnement adéquat de la pièce. La lame sera choisie en fonction de la nature des pièces à découper. Le nombre de leurs dents a un impact significatif sur la finition. La hauteur et la largeur de la coupe déterminent les dimensions (taille et largeur) de la pièce à découper. Tous ces critères permettent de choisir convenablement une scie à onglet qui correspond à ses besoins.

Consultez ici notre guide complet sur les scies à onglet.

Scie à ruban

La scie à ruban est un outil mécanique qui permet de débiter du bois, notamment de déligner des plateaux et de chantourner des pièces de fortes épaisseurs grâce à une lame d’acier dentée formant une bande ininterrompue appelée ruban. Deux grands modèles existent. La première est la scie à ruban portative qui pèse entre 5 et 15 kg. Elle s’avère utile pour un emploi d’appoint sur un chantier extérieur ou pour effectuer des délardements ou des coupes obliques. La seconde, la scie à ruban fixe dont la masse oscille entre 20 kg pour les modèles d’entrée de gamme et 500 kg pour les plus lourds, s’installe en atelier car elle est conçue pour un usage régulier. Autrement dit, il faut choisir cette scie lorsqu’on la destine à un usage fréquent.

Critère de choix non négligeable, la table de la variante fixe doit autoriser le montage d’un guide parallèle, pouvoir être inclinable jusqu’à 40 ° et devrait être assez large pour un meilleur confort d’usage. La puissance du moteur dépend des caractéristiques de la scie (y compris ses dimensions). Le moteur peut être mono ou triphasé. Mis en marche, il entraîne les courroies. Ces dernières induisent le mouvement de rotation des deux ou trois volants. Ce qui fait tourner la lame sous forme de ruban. L’éclairage LED, l’aspiration, l’arrêt coup de poing et l’interrupteur avec clé de sécurité sont également des critères à surveiller.

Consultez ici notre guide complet sur les scies à ruban.

La position est importante

Scie à bûche

Contrairement à la scie à bûche thermique, la scie à bûche électrique dont la puissance moteur oscille entre 2000 et 3000 W, s’emploie pour des travaux ponctuels ou de faible ampleur. La capacité de coupe qui est fonction du diamètre de la lame s’avère un critère de choix important, de même que la puissance du moteur et la sécurité.

Pour une capacité de coupe comprise entre 23 cm en direct et 27 cm au maximum, il faut choisir une lame de 70 cm de diamètre. Pour une capacité de coupe de 19 à 23 cm, il faut une lame de diamètre 60cm. Pour couper une bûche de 15 à 19 cm de diamètre, il importe de choisir une lame de 50 cm de diamètre. Découper une bûche de 13 à 19 cm nécessite une lame de 40 cm de diamètre. Au regard du diamètre important de la lame qu’utilise cette scie, il va sans dire qu’elle est très dangereuse et qu’il importe de prendre les précautions nécessaires au moment de l’achat en choisissant une scie à bûche équipée d’un coupe-circuit facile d’accès et d’un carter de sécurité.

Consultez ici notre guide complet sur les scies à bûches.